04/03/2014

Une très bonne "Recrue"

securedownload.jpeg

Cher Samuel,

Je me suis renseignée : il y a un aller-retour quotidien Montréal-Paris. Si tu te ne traînes pas, tu peux peut-être encore prendre un vol aujourd’hui. Moi, j’aimerais assez que tu te dépêches, parce qu’ici, en France, vois-tu, on a sacrément besoin de toi. On a encore beaucoup trop de haines gratuites, de préjugés, de questions sans réponses, envers les homosexuels. (Ça y est, le mot est lâché !) Alors, oui, il serait vraiment primordial que ton livre « Recrue » rentre dans nos librairies, nos bibliothèques, nos CDI. On va bien lui trouver une petite place, ne t’inquiète pas.

Une petite place, c’est tout ce que demandent en fait tes deux héros, Maxence, qui a déjà fait son coming out mais qui découvre, en déménageant, que rien n’est jamais acquis, et Thomas qui, lui, doit faire face à une vérité qui l’effraie autant qu’elle le transcende : il est homosexuel. Des garçons qui s’aiment, d’un amour aussi doux et sincère que ta plume. J’ai été très touchée par la délicate précision avec laquelle tu dissèques leurs sentiments et leurs états d’âme. Sans jamais la moindre vulgarité, tu n’évites aucun sujet, jusqu’à la question des relations sexuelles. Mais comment font-ils donc ça !!! Moi qui me considère comme ouverte sur le sujet, j’ai beaucoup appris en lisant ton livre. Je le garde précieusement pour le faire lire à mes enfants. Et j’en parle. J’en parle beaucoup. Parce que non seulement il est important, mais il est très réussi.

Petite précision pour les lecteurs français : ne vous arrêtez pas au titre, Recrue n’a pas au Québec le même sens que chez nous. Là-bas, c’est tout simplement le nouveau, le débutant.

 

Recrue, Samuel Champagne,  éditions de Mortagne, distribué en France par Dilisco, demandez à votre libraire de le commander !