17/03/2014

Les bouquinales d'Hazebrouck

J'ai cru longtemps que les professeurs aimaient les enfants sages, concentrés, silencieux et disciplinés.

Ce qui expliquait qu'au collège plusieurs profs ne m'aimaient guère (J'étais quand même sage dans quelques matières, je tiens à le préciser).

Je me suis rendu compte vendredi dernier, au collège Fernande Benoist d'Hazebrouck, que c'était faux. Ou en tout cas, pas complètement vrai.

Dans cet établissement, Mathilde, professeur documentaliste, soutenue par Christelle, professeur d'espagnol, font ressortir chez chaque enfant l'âme d'indien qui sommeille en eux.

Vous ne me croyez pas ? Regardez un peu...

 

amethyste.JPG

emereaude.JPG

onyx.JPG

De près, un élève de sixième de ce collège, ça ressemble à ça :

pie curieuse.JPG

Chaque fois qu'un enfant me posait une question sur mon livre "Les enquêtes d'Anatole Bristol : Mystères et Visage pâle", il commençait par se présenter sous son nom d'indien, un nom d'animal et un adjectif qui le caractérisaient. Et même si je venais juste de les rencontrer, je sentais qui j'avais en face de moi. J'ai trouvé l'idée vraiment géniale. Nous avons parlé du métier d'écrivain, de ses moments magiques, de ses moments plus durs, de l'inspiration, d'une éventuelle suite à Anatole (le tome 3 sort la semaine prochaine).  Résultat : j'ai été obligée de faire une pause pour noter toutes les bonnes idées qu'ils avaient quand je leur ai expliqué sur quel chemin je voulais m'engager. 

J'ai aussi été très impressionnée en apprenant que l'un d'eux, Redouane, avait déjà lu le Carnet de Groku et avait été très touché par cette histoire.Il m'a rappelé l'enfant avide de lecture que j'avais été.

Cette douce journée a été l'occasion d'échanger avec des élèves de 4e qui avaient lu "Le Carnet de Groku", qui sort ces jours-ci chez Hachette. Cela a été un très bel échange sur la littérature pour les adolescents. Ils étaient attentifs, impliqués, et motivants. 

J'ai ensuite retrouvé quelques-uns de ces enfants lors des dédicaces samedi et dimanche dans ce lieu magnifique qu'est le couvent des Augustins à Hazebrouck. En effet, cette rencontre était organisée dans le cadre des Bouquinales d'Hazebrouck.

Je voudrais adresser un grand merci à Patrice et Nathalie pour la super organisation de ce salon. A Hazebrouck, ils sont même capables de deviner quand vous vous perdez alors que vous ne les avez même pas encore prévenus (parce que vous essayez de lire une carte et que vous n'êtes pas douée !)

J'ai retrouvé avec un immense plaisir Mathilde, la professeur documentaliste, qui ne ménage pas ses efforts pour faire vivre les livres dans son établissement. J'ai rencontré une prof fabuleuse, Christelle. Votre humanité à toutes les deux m'a profondément marquée. Et je n'écris pas cela à la légère.