Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog qu'il ne faut surtout surtout surtout pas lire - Page 2

  • Six potes pour toujours

    Quand on me demande en école quel est celui de mes livres qui me tient le plus à coeur, je préviens les élèves qu'il ne va pas falloir glousser, et j'annonce : Le Carnet de Groku.

    J'ai compris en relisant les dernières épreuves de l'ultime tome des six potes que je n'aurai plus besoin de cette mise en garde.

    Que ces six-là avaient détrôné mon "coup de gueule" contre le chocolat, les régimes, le regard des autres, le mal que l'on se fait à soi-même...

    Lire la suite

  • Au revoir et merci !

    Lundi, je suis allée à Mazingarbes, au collège Blaise Pascal, avec Isabel Vitorino, mon éditrice de chez Hachette-Romans, et Carine Hinder, la magicienne qui dessine Anatole Bristol.

    C'était super (OK, il faisait froid, mais c'était super quand même !)

    C'était ma dernière intervention de l'année. J'étais déjà allée dans ce collège l'année dernière, et j'ai réalisé qu'en 2016/2017, je suis souvent retournée dans des établissements ou des salons que je connaissais déjà : à Loos-en-Gohelle (Bisou Isabelle !), aux Mureaux (la "bande à Faissal", je ne pourrais pas faire une année sans eux !), à Calais (j'adore y travailler (v)ivre, c'est toujours si fort.), à Carpentras (énorme bisou Valentin, Jessica et Stéphanie !!!), au salon Polar'Encontre...

    Mes parents peuvent être fiers : j'ai dû bien me tenir, puisque j'ai été réinvitée. Cela me fait surtout penser à des amis que l'on retrouve. Et moi qui suis très fidèle en amitié, je trouve ça hyper super chouette.

     

  • Au bonheur d'Aubignan

    Aubignan est un charmant village près de Carpentras. Mais ne vous fiez pas à son apparente tranquillité : ça bouge, ça remue, ça vit, ça rit dans l'école ! 

    Quelquefois, comme je l'avais raconté sur ce blog, on y dort même la nuit... (Oui dans l'école.)

    Alors forcément, quand ils m'ont demandé si je voulais revenir, j'ai dit OUIIIIIIIIIII !

    Lire la suite