Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aujourd'hui en librairie!

Est-ce ennuyeux que l'auteur d'un livre soit incapable d'en faire le résumé ?

 

La météo de mon coeur,

ce sont les enfants qui quittent la maison pour aller étudier,

les chats qui quittent les foyers pour chasser au paradis,

les papys qui quittent les mamies parce qu'ils en ont marre de se faire engueuler tout le temps,

la raison qui quitte les ados qui croient que tout se justifie par amour...

C'est n'importe quoi et tout aussi, les nouvelles amitiés, les fous rires incongrus, la force de la famille...

 

 

Ce qui se traduit comme ça sur la 4e de couv' :

(et là, on se dit que les éditrices font un travail incroyable !)

« Quand j’avais deux ans et demi, j’ai failli tuer notre chat. Mais après, je n’ai plus jamais poussé personne par la fenêtre. Je n’ai pas toujours été sage, mais je ne suis pas non plus une délinquante… »

 Marius, son frère adoré part en première année de médecine, et c’est tout l’univers de Soline, 15 ans, qui bascule. Soudain, sa mère ne vit plus qu’au rythme des visites du fils, un mystérieux double de Marius fait son apparition dans la chambre de la lycéenne, et même Garp, le chat, semble au bout de sa vie.

Au lycée, ce n’est pas mieux : entre les « jiréloins » et les « jevimavies », Soline a l’impression d’être en terre inconnue, entre les feux croisés de deux tribus extraterrestres…

Heureusement, cette année de seconde compte quelques bonnes surprises, comme Zélie, ex de son ex, qui devient néanmoins sa nouvelle meilleure amie et lui apprend que, pour chasser le cafard, rien ne vaut une petite visite au cimetière…

D’ailleurs, qui aurait cru qu’entre deux tombes Soline connaîtrait le coup de foudre ?

Sûrement pas elle, d’autant qu’elle ne l’attendait vraiment pas. Mais bon, maintenant que le beau Noham est là, devant elle… ce n’est quand même pas une succession de malchances (si, si !), de quiproquos (aussi !), et peut-être de deux ou trois (tout petits) mensonges, qui va tout gâcher, n’est-ce pas ?

Dans la vie, il faut savoir ce que l’on veut ! (Sans oublier ce que l’on peut…ou pas)

 

La météo de mon coeur est mon premier roman chez Fleurus, et j'en suis très très heureuse. Merci à Sarah Malherbe pour sa confiance et Estelle Mialon pour son travail.

L'écrire a été un moteur tout au long de cette année pluvieuse. Et c'est un joli signe que ce texte sorte cette semaine.

Écrire un commentaire

Optionnel